Les faits


L’Europe compte une cinquantaine de pays souverains , chacun un état à sa tête. En fait, elle comporte plus de 400 peuples et régions, nationalités et minorités autochtones, respectivement avec une identité, une culture, des valeurs, des destins. Et les situations et évolutions de ces populations sont diverses. Les unes bénéficient de reconnaissances et d’autonomies. Les autres résistent à l’assimilation et à l’uniformisation culturelles, luttent pour le droit à l’autodétermination souvent par-delà des frontières contre nature.

Outre les 23 langues officielles, ces groupes autochtones pratiquent une soixantaine de langues régionales ou minoritaires dont beaucoup sont ignorées, méprisées ou combattues par les pouvoirs centraux de tutelle et leurs administrations. Près de 100 millions de ressortissants sont concernés, soit un Européen sur sept.

L’UFCE est fondée en 1949, accompagnant la construction européenne. Elle est la plus grande organisation fédérative, rassemblant près de 100 structures engagées pour l’avenir de leurs peuples et régions (90 formations de 33 pays différents). Elle est l’avocat de ces communautés et minorités auprès des instances nationales et internationales, avant tout auprès des institutions européennes où elle fait valoir leurs soucis de légitimités et leurs revendications, leur volonté de participation et de démocratie, le respect des libertés fondamentales et droits de l’homme. Les interventions sont fondées sur la Charte des minorités nationales et communautés ethniques adoptée en 2006, dont elle développe les propositions en nombreux colloques et publications.

Ainsi, l’UFCE est une OING à statut participatif au Conseil de l’Europe et à statut consultatif à l’ONU. Elle concourt également aux conférences de l’OSCE. Récemment avec le Parlement Européen, elle crée le Forum du dialogue européen et le réseau RML2future des petites langues minoritaires. A l’heure actuelle, ses grands projets sont la mise en place d’une Représentation de la diversité des peuples et langues en Europe, de la Solidarité communautaire avec les populations Rom et de la Citoyenneté européenne. Tous les ans, elle réunit le plus grand Congrès des nationalités et minorités d’Europe, anime des sessions de travail des minorités germanophones comme celles d’expression slave, et élabore différentes rencontres tel  l’Europeada, un tournoi de football des régions européennes.


Points importants

  • Participations politiques
  • Droits fondamentaux
  • Diversité linguistique
  • Solidarité avec les Roms
  • L’Initiative citoyenne européenne
  • Réseau internet européen
  • Forum européen des communautés, minorités et nationalités / Maison des minorités et nationalités européennes

Flickr

Plus de photos avec un click