Union Fédérale des Nationalités Européennes
Choisissez votre langue
  • EN
  • DE
  • DK
  • FR
  • HU
  • RU
  • TR
EL / RJ • 2 rue des roses • FR-67500 Haguenau
+33 388731667
robert.joachim@gmx.net
Robert Joachim Delegate

Robert Joachim, délégué

- Depuis sa création en 1970, alors sous le titre de Mouvement Régionaliste d'Als-Lor., le Mouvement EL (Els-Loth.Volksbund) participe aux activités de la FUEN (l'Union fédéraliste des communautés européennes). D'ailleurs, ses adhérents anciens l'accompagnent dès les années 50 au niveau des institutions européennes de Strasbourg, où EL retrouve et contacte les élus européens et leurs structures.
- Afin de permettre l'épanouissement des générations futures, EL s'implique dans la protection de l’environnement et le mouvement antinucléaire dans le Rhin supérieur. Il mène une lutte politique et sociale et s’engage, entre autres, pour la démocratie en prônant l'accession aux tribunes et médias (stations de radios libres) et une gestion par subsidiarité. Il se présente aux élections, prend part aux rassemblements et réunions publiques et se mobilise pour la langue régionale, l'allemand, dans toutes les classes de la maternelle à l'université.
- EL travaille pour la dignité des hommes, leurs droits et libertés, leur autonomie et celle des collectivités face au pouvoir absolu de la capitale Paris. L’objectif est le droit à l’autodétermination d'une Alsace-Lorraine ouverte à ses voisins dans une Europe fédérale des peuples et des régions. 

L'Alsace-Lorraine

- L'Alsace-Lorraine s'étend sur les rives du Rhin jusqu'à celles de la Moselle, de la Suisse au Land Sarre, et comprend 2,5 millions d'habitants. Ils partagent une même culture, un même destin. L'Alsace-Lorraine est aussi un concept historique et juridique, celui des "provinces convoitées" au contact de l'économie rhénane et conservant un droit local.
- Il y a deux ou trois générations, plus de 95% de la population pratiquait le parler régionale, des dialectes allemands, ou s'y intégrait. Mais une administration centralisée ignore les nationalités autochtones, divise les peuples en des territoires aux limites artificielles, et à l'école comme dans la vie publique, la République une et indivisible traite les langues régionales en tant que langues étrangères. Le Français seul est obligatoire, le nombre des germanophones régresse.
- Il est aussi des gens et des formations affirmant une conscience alsacienne-lorraine et se battant pour l'avenir de la région. Ainsi, la création d'écoles privées enseignant l'Allemand incite l'Education nationale à autoriser quelques classes bilingues. Et depuis le 1er janvier 2021 suite à un combat inachevé, l'Alsace existe à nouveau au plan institutionnel avec une CEA Collectivité européenne d'Alsace aux compétences symboliques.

MEMBRES DE LA FUEN

nos membres